Archives de l’auteur : admin

10 ans de la Cie Dans Le Ventre au Générateur !

Le 12 novembre 2016, la Compagnie Dans le Ventre fête ses 10 ans !
soiree10ans
PLUS GROS QUE LE VENTRE, c’est dix ans de compagnie affamée de plateau, qui se fête avec le public à travers des performances concoctées spécialement pour la soirée.

Des buffets humains à déguster, une exposition Food Factory qui se construit sous vos yeux jusqu’à l’épuisement des corps, des mots gourmands qui dégueulent de nos bouches, et une rétrospective, pour les adeptes de nos créations, à travers un concert électro. En bref, une équipe décidée à transformer le Générateur en vaste usine à performances alimentaires. De quoi rendre notre deuxième cerveau-le ventre- heureux à vomir.

Avec Rébecca Chaillon, Charlie Chine, Mélanie Llense Martinez, Élisa Monteil, Raphaël Mouterde, Jérôme Bertin,Camille Hardouin, Luz Moreno + Anaïs Silvestro / Toolsoffood, Laetitia Favret,Anouck Hilbey, Louise Dudek, Gianny Grégory Fornet, Aurore Déon,Florent Chapellière, Virginie Percevault, Marie Helène Bannier, Victoria Paulet, Laurence Gadre, , Audrey le Bihan, Marie Fortuit, Suzanne Péchenart, Adrienne Alcover, Antoine Formica…

Et Alice Brun-Caratini, Margault Chavaroche, Léa Ferrez Le Guet, Marianne Vigneulle et Lucas Bonnifait.

Infos pratiques :
Générateur à Gentilly
http://legenerateur.com
De 19h30 à minuit
Tarif plein : 14€ / Tarif réduit : 10€

Festival Jerk Off

La compagnie Dans Le Ventre est programmée au sein du festival Jerk Off, festival pluridisciplinaire des cultures queer & alternatives en septembre 2016.

jerkoff

Performance Cannibale
par Rébecca Chaillon & Elisa Monteil
au Cirque Electrique le jeudi 15 septembre à 22h

Spectacle Monstre d’amour
de Rébecca Chaillon
au Carreau du Temple le vendredi 16 septembre à 19h30

Renseignements et réservation : http://www.festivaljerkoff.com

Pourvu que cela se passe sans spectateurs (proarti)

Pourvu1

Onze personnes nées assignées femmes, pratiquant le football dans l’équipe des Dégommeuses* ou ayant une pratique scénique du corps dans l’effort, se rencontrent sur un terrain commun, celui de la performance, sportive et artistique. Dans le temps du match et avec ses codes, elles se mettent en jeu dans une histoire généralement présentée comme appartenant aux hommes. Elles se réapproprient ce sport plusieurs fois confisqué aux femmes, et racontent une histoire politique des corps, des identités féminines et du football.

* Les Dégommeuses sont une équipe de foot mais aussi un groupe militant ayant vocation de lutter – dans le sport et par le sport – contre le sexisme, les LGBT-phobies et toutes les discriminations. http://www.lesdegommeuses.org/

Pourquoi faire une campagne de financement participative…

Pour nous soutenir, cliquez ICI

Ce projet est d’actualité et nous le sentions politique, social et ouvert à la rencontre de son public avant même que la création se fasse. Qui participe fait un geste pour qu’existe cette parole artistique et militante que nous souhaitons porter.

Chacune de vos contributions est donc très importante pour nous !

Qui participe va peut-être se pencher sur le foot différemment cet été pendant l’Euro et râler : « Où sont les femmes ? », « C’est quoi ces discriminations de certains corps, de certaines orientations sexuelles ? » « Pourquoi ce jeu est devenu plus économique et commercial que sportif et inclusif ? ».

Qui participe en parlera, et ça se propagera comme une OLA. Et on aime les Olas, et on vous remercie d’avance de prendre le temps de découvrir notre projet. Nous, on ne peut pas compter que sur nos familles et amiEs, alors cette campagne s’adresse aussi aux fédérations, aux associations, aux ligues, aux entreprises, aux sportifs et à ceux qui ont réellement les moyens financiers de participer…

Pour terminer, ça nous fait plaisir de nous dire que le public qui remplira notre gradin, on le construit, qu’il va suivre l’histoire de la création de notre jeu et de ses règles. Alors, on vous redit un grand merci pour votre aide, et on vous retrouve on l’espère dans nos tribunes bientôt pour voir le résultat.

http://beta.proarti.fr/collect/project/pourvu-que-cela-se-passe-sans-spectateurs/0

Pourvu2

Monstres d’amour au Théâtre Paris-Villette

Monstres d'amour TPV

Monstres d’amour
le jeudi 12 et vendredi 13 mai 2016 à 20h30

Au Théâtre Paris-Villette

Renseignements et réservation :
Site du théâtre Paris-Villette

Monstres d’amour
[Je vais te donner une bonne raison de crier]

Les monstres d’amour : ceux qui aiment « à la vie, à la mort » ; ceux qui ont ingéré leurs compagnons ; ceux prêts à tout détruire, à tuer par manque d’amour… En utilisant ces personnalités du réel et des figures mythiques, nous exploiterons le fantasme de la passion violente et l’amour cannibale.

« Qui n’a jamais rêver de posséder vraiment l’être aimé ? Qui n’a jamais ressenti ce trou dans le ventre à l’idée de voir l’autre disparaître, l’envie de l’avoir en soi ? »

Textes et mise en scène Rébecca Chaillon / performance Elisa Monteil et Rébecca Chaillon / vidéo en direct Emilie Jouvet / assistanat à la mise en scène Louise Dudek / collaborateur artistique Gianni-Grégory Fornet / création et régie son Raphael Mouterde / création lumière Jérôme Bertin / conception scénographie Arnaud Troalic 

La Compagnie a reçu pour ce projet le soutien d’ARCADI (FSIR) durant sa première résidence de recherche à Mains d’Oeuvres (St Ouen) en octobre 2014. Maquette présentée en novembre 2015 au 104 à Paris dans le cadre du festival FRAGMENTS

Festival Fragments #3

Mains d’Œuvres et La Loge organisent depuis 2013 le Festival Fragments, en partenariat avec diférentes structures culturelles.
Conçu comme un festival itinérant à travers l’Ile-de-France, Fragments est un projet pour les jeunes compagnies théâtrales et chorégraphiques accompagnées par l’un des lieux organisateurs ou partenaires.

visuelFragments

Festival de maquettes en Ile-de-France.
12 soirées / 2 compagnies par lieu. 
En partenariat avec le t2G, le 104, le théâtre Paris Villette, le Jeune théâtre National.

La Compagnie Dans Le Ventre présentera une maquette du spectacle Monstres d’amour (Je vais te donner une bonne raison de crier) les 18 et 19 novembre à 19h30 au 104.

Plus d’informations sur le site de Mains d’oeuvres : http://www.mainsdoeuvres.org/Festival-Fragments-3.html

Et sur la page Facebook de l’évènement : https://www.facebook.com/events/1706823212882327/

 

L’estomac dans la peau : être ventre

Suite à la présentation de L’estomac dans la peau du 15 au 18 septembre à La Loge, Théâtrorama a publié une critique du spectacle.

« Il y a souvent de bonnes surprises à la Loge. On y voit un choix audacieux d’artistes émergents – le plus souvent amenés par le contexte à émerger pour toujours, à la manière des poissons volants qui voyant le soleil un instant, retournent dans l’océan. Ce n’est pas le destin qu’on souhaite à Rébecca Chaillon, tant elle donne sans compter et tant elle nous dévore de son talent.

Rébecca Chaillon est une boule de coco géante, une sirène en boîte, un ventre tout entier. Elle est organe, viscère odorante, viande ficelée, graisse abondante. »

flyer_recto

Pour lire la suite de l’article sur le site de Théâtrorama : http://www.theatrorama.com/2015/09/lestomac-dans-la-peau-etre-ventre/

 

L’estomac dans la peau – Bourges

Crédit : ScanArt

Crédit : ScanArt

Emmetrop accueillera le spectacle performance L’estomac dans la peau le jeudi 19 février 2015 à 20h30.

Plus d’informations sur le site d’Emmetrop :
http://www.emmetrop.fr/evenements/its-time-for-lestomac-dans-la-peau/

Un atelier pour les élèves du lycée Jean Renoir (Bourges) sera proposé la veille du spectacle.

 

« Sur le plateau, c’est une crise de boulimie où couleurs, images et voix se percutent pour un plat résistant. Une expérience théâtrale, où l’on suit avec curiosité une actrice seule dans ses métamorphoses et ses digestions émotionnelles.

Elle prépare ses couleurs, les applique au pinceau ou avec les doigts, se lave, parfois sagement, parfois salement… Sur sa peau, des femmes se dessinent lentement, monstrueuses, magiques, ou mystérieusement fantasmées d’un lointain voyage.
Saupoudré de vidéos, d’hymnes à la nourriture et de performances, ce spectacle aux écritures plurielles parle de la faim comme d’un désir amoureux inassouvi.  »

Texte lauréat CNT dramaturgies plurielles, avec le soutien de la DRAC Picardie, du CentQuatre-Paris, de la Ferme du Buisson, du 232U Théâtre de Chambre, de la Maison du Théâtre d’Amiens, et de la ville de Beauvais.

Soirée de la Compagnie – le 29 novembre

Performance seule à seul(e)-Laure Giappiconi

Chaque année, un thème est proposé aux artistes et aux invités de la Compagnie Dans le Ventre.
Et depuis quelques années, l’envie qui  brûle plus bas que le ventre, c’est de parler de sexe. Tout le monde en parle, mais en même temps tout le monde est concerné…

C’est risqué mais c’est tentant ! Et la Compagnie fêtera huit ans et a donc passé l’âge d’être sage pour mettre un doigt là où ça fait mal et où ça fait du bien souvent aussi.
Retrouvez les performances de Rébecca Chaillon, le documentaire sonore d’Elisa Monteil « Pas Mon Genre », le court métrage sulfureux « Apple » d’Emilie Jouvet, venez tenter le seule à seul(e) avec Laure Giappiconi, et entendre ce qui résonne chez Marie-Hélène Bannier  quand on lui murmure « sexe » à l’oreille…plein d’autres surprises qu’on vous concocte pour le plaisir, et uniquement pour le plaisir…

Samedi 29 novembre 2014 à 20h30
À la Menuiserie : 77 rue Jules Auffret 93500 PANTIN / Métro Église de Pantin ou Mairie des Lilas
Réservation : 01 48 40 56 53
tarif plein 8€ / tarif réduit 6€ (demandeurs d’emplois, RSA, étudiants, – 18ans) Restauration maison à partir de 19h